• Anasheba : jour 1

    Dimanche 10 décembre.

    Je commence l'éthologie avec Anasheba sans vraiment de planning en tête. Je sais que je vérifie les bases

    Un rappel des bases est donc obligatoire afin de la tester.

     → Pour commencer, un cheval doit obligatoirement être désensibilisé à toutes les pressions du licol.

    Pour la bonne écoute, pour ne pas avoir besoin de tirer dessus pour qu'il nous écoute. Et par la suite, si le cœur vous envi, le monter en licol voir en collerette, mais je ne m'étale pas dessus.  

    Pour ce faire, prenez un licol éthologique et appuyer vers le bas de manière discontinue avec un ordre vocal (1) (qui sera le même à chaque fois qu'on veut lui faire baisser la tête). Ce n'est en aucun cas un rapport de force si le cheval ne veut pas baisser la tête mais de la persévérance, on ne lâche pas prise, on joue les têtus. La manière discontinue est très désagréable pour le cheval, il va donc préférer baisser la tête. Une fois que vous sentez qu'il cède -même très peu- relâcher immédiatement la pression, féliciter de la voix et recommencer jusqu'à ce qu'il ait le museau à quelques centimètres du sol. Soyez exigeant et patient. Si le cheval remonte la tête, retenez et recommencer de manière discontinue. 

    (2) Autre, avec votre pouce et votre majeur/ index, appuyer de manière discontinue sur la nuque du cheval. Il doit alors baisser la tête de la même manière que le (1). Pour ceux qui répondent très bien, corser l'exercice en reculant peu à peu vos doigts sur l'encolure jusqu'à arriver au garrot. A ce moment la, on dit chapeau et vous pouvez vous estimer prêt à monter en licol (autre article pour les autres exercices à faire avant de monter)  

    (3) Autre, sur le côté, emmener doucement la tête du cheval vers son ventre. Cette fois-ci, pas de discontinue mais de la tendresse. De même que l'autre côté car quand on travail avec un cheval, c'est du symétrique, de même de chaque côté.  

    Concernant Ana (surnom), je lui fait subir ces 3 petits exercices et... Pas de réponse quand il faut baisser la tête mais les deux côtés répondent super bien. J'incise donc mais c'est compliqué car avec un cheval (et en plus un cheval (anciennement) de courses, réputés têtus et vite lassé) il faut savoir varier les exercices afin de ne pas le lasser mais il ne faut pas le noyer dans un trop plein d'information... C'est un juste au milieu à avoir. 

    Bon.. Je travail dessus mais je repars pas tout à fait satisfaite. Il y a quand même de l'amélioration, sinon, j'aurais pas lâché le truc. 

    Autre base : le reculé.  

    Un cheval doit savoir reculer avec une pression du licol en arrière (idéal pour la monte en licol), avec une petite pression sur le poitrail et encore mieux, le max, rien qu'à la voix.

    Pour se faire, placez-vous en face de lui, redressez vous et avancer avec le code "recule" (exemple) votre main tendue (qui peut passer sous son museau afin d'atteindre le nœud ou le poitrail) et agissez ainsi sur le nœud du licol. Vous pouvez également vous positionner sur son côté, au niveau de l'épaule, en ayant passer la longe au dessus du l'encolure et rattacher au licol (pour en faire des rênes) et tirer dessus (pas comme des bourins, dosez suivant le cheval) en reculant vous aussi, et toujours, le code vocal.

    Ana répond très bien au reculé avec les rênes, très bien même, j'agis très peu et pour l'arrêter, je pose ma main sur l'encolure à la manière cow-boys pour arrêter leur chevaux en reculer ou en tourner. Elle répond aussi bien au reculer face. C'est un exercice très important pour imposer la distance avec le cheval. Primordial pour le respect. 

    Autre. Respect de la marche à pied.  

    Marchez à côté de votre cheval et arrêtez vous. Votre cheval doit s'arrêter sans vous foncer dedans, sans vous toucher et sans vous emporter. Vous devez vous trouver entre la tête et l'épaule afin d'être sûr de ne pas passer sur l'arrière main, dangereuse. En cas de mauvaise écoute la dessus, faites reculer votre cheval, poussez le afin de retrouver votre espace personnel, votre "bulle" soyez extrêmement sévère la dessus car un cheval qui vous marche sur les pieds, vous pousse, ne vous respect pas, ce n'est pas très agréable...  

    Là est le gros défaut d'Anasheba... Et j'y travaille, je suis dur comme fer la dessus. On n'oublie pas de récompenser. C'est la clé d'une bonne communication. 

    Toujours sur le travail à côté, je m'éloigne en exigeant l'arrêt total du cheval jusqu'à ce que la longe soit tendue puis appelez le, exemple tout bête "viens." "Viens Ana". Tous vos ordres doivent être clairs et cours. Ainsi, le cheval viendra à votre rencontre même au pré car il aura assimilé le rappelle. 

    Je travail également la dessus avec Ana... Elle ne le connaît pas mais ce n'est pas un exercice très dur vu que la longe vient appuyer votre rappelle si le cheval ne s'exécute pas. J'essaye petit à petit de me passer de ce renforcement. 

    Autre chose très importante, en particulier si vous voulez que votre cheval vous suive en liberté. La liberté est très, très dangereuse car si le cheval ne vous écoute pas, il peut, dans un élan de joie, lancer ses postérieurs sur vous. Je pense que tout le monde a déjà vu cette fameuse vidéo où deux filles sont avec un cheval en liberté, il la suit, ils courent et dans cet élan de joie, le cheval va envoyer ses postérieurs dans la figure de la jeune fille... 

    (voir à la fin) 

    Ayez le contrôle permanant du cheval. 

    Donc, revenons. éloignez vous un peu, puis allez directement vers son flanc. Le cheval doit tourner sur lui même pour vous présenter sa tête. Comme dit un chuchoteur "mieux vaut voir les oreilles que les fesses". C'est très important car ainsi, vous vous mettez plus en sécurité et éloignez un danger. De même pour chaque côté. Si vous voulez atteindre les flanc du cheval sans qu'il tourne, passez par la tête et longer son corps. C'est ainsi qu'on se présente à n'importe quel cheval. 

    Anasheba le fait bien, à amélioré cette fois, sans la longe. 

    Contrôle des hanches, il doit le délasser lors de vos pressions et de même pour les épaules. Petit à petit, l'ordre vocal doit suffire, votre langage corporel. Déplacez vous vers ses hanches, droit, avec l'ordre et la main extérieur mi-levé. Plus de contact.

    Ana déplace très bien avec une légère pression, je travail pour qu'il n'y en ai plus. Je pense que ça ne sera pas dur.

     

     

    Je pense avoir fait le tour des bases, en cas d'oublie, prévenez moi mais cet article est tellement long, j'ai mis  1 heure (sans exagération, vraiment) à m'écrire.  

     

    Je ne ferait pas la séance de ce mercredi 13 décembre 2017 car j'ai travailler sur les mêmes choses en les perfectionnant. Ana a bien mieux réaliser les exercices, et les pressions du licol sont bien mieux écoutés. Un net amélioration sur ces exercices, je suis fière d'elle.

     

    J'ai encore tellement de chose à vous dire mais je pense que ça fera vraiment trop long, la prochaine fois !

    Avez-vous des conseils à me donner ?  

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 14 Décembre 2017 à 18:44

    C'est intéressant. Vraiment ! J'ai appris beaucoup de chose en te lisant, et des choses que je voulais savoir depuis longtemps ! 

    Je n'ai pas de conseils, bien sûr : tu es bien plus calée que moi sur le sujet.
    Si ce n'est demander avec enthousiasme la poursuite de ces comptes-rendus de l'expérience avec Anasheba, agrémentés de ces explications sur les bases de l'éthologie !

    2
    Jeudi 14 Décembre 2017 à 19:26

    Merci plume, c'est encourageant ^^ 

    Malheureusement, je ne peux faire que les bases car je suis pas assez de haut niveau... mais je compte bien continuer et m'améliorer. Ce que je trouve super, c'est que le cheval nous apprend tout autant que ce que nous lui apprenons. 

    Bon, pour Ana, malheureusement, il va falloir attendre la semaine prochaine... j'ai encore tellement de truc à parler ! Mais tiens, je vais le faire ^^ pas besoin d'attendre la semaine prochaine pour. Tu connais la technique du chat et de la souris ? Du aller repars ? Si non, je peux me dire qu'elle n'est pas connue de tous et donc que je peux en faire un article car c'est vraiment quelque chose d'extra à expérimenter avec un cheval...

    3
    Jeudi 14 Décembre 2017 à 19:58

    J'ai toujours trouvé l'éthologie passionnante (même si j'ai une préférence pour les oiseaux sarcastic), mais je ne connais rien aux techniques de dressage des chevaux ! C'est pourquoi tes articles m'intéressent beaucoup : une occasion d'apprendre ce que des années en centre équestre ne m'ont jamais permit d'aborder. Et, maintenant que j'ai cessé les cours régulier, c'est d'autant plus agréable de retrouver le monde du cheval à travers tes récits.

    Tu feras des articles similaires pour la ponette ? J'ai cru comprendre qu'elle était déjà très bien dressée, mis à part son caractère... ponnesque (vive les nouveaux mots).

    4
    Jeudi 14 Décembre 2017 à 20:20

    J'avais pus comprendre pour toi oiseau ^^ pourquoi les oiseaux ?

    Many ? Oui, à 15 ans, il est temps qu'elle soit dressé. Avec elle, ça sera du dressage comme les tours (campo, monte en licol, révérence, tout ça tout ça) et le travail monté.  

    5
    Jeudi 14 Décembre 2017 à 20:29

    Pourquoi les oiseaux ? Attention aux questions que tu poses si tu ne veux pas me voir partir dans des rédactions de trois pages ! Ils sont beaux, fascinants, avec une telle palettes d’espèces différentes, de modes de vie différents... Et ils ont un mode de vie complexe, différent pour chaque espèce, avec une intelligence surprenante... Bref, je m'arrêtes là sinon je vais commencer à rentrer dans les détails.

    Tu as assez de temps pour t'occuper des deux ? Même sans savoir grand chose dans le domaine, je me doute que le dressage est une affaire de patience. Et tes récits me confortent dans cette idée.

    6
    Jeudi 14 Décembre 2017 à 20:53

    Oui, c'est très long... compte 4 h par soir. Ça fait beaucoup et si mes notes baisses, je vais devoir arrêter... mais je vais tout faire pour que non. 

    7
    Jeudi 14 Décembre 2017 à 20:57

    En plus, avec l'hiver, les journées sont courtes. Tu fais ça dans la nuit ?

    8
    Jeudi 14 Décembre 2017 à 21:26

    Avec Ana, je peux y aller quand je veux alors jusqu'à maintenant. C'était en debut d'aprèm. 

    Pour Many... on a des horaires de pré à respecter alors l'hiver... il fait vite nuit... et le terrain est boueux... du coup je lui apprends des tours la demi heure qui me reste après avoir fait les boxs et la chouchouter. C'est quand même mieux quand on est à 2, ça va plus vite. 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :