• Anasheba : La première séance de saut en longe

    Dimanche 9 septembre, je m'en vais m'occupé d'Ana en pleine réflexion. A la recherche de quelque chose qui pourrait changer de l'habitude. Heureusement, mon moniteur, son propriétaire était là. Il m'a donc proposé de la faire sauter en longe. Pourquoi pas ?! 

    dessin d'un cheval longé avec une croix. Ici, le cavalier a un bon tracé car on le voit la chambrière à la croupe pour maintenir l'impultion du cheval et accompagner celui-ci à l'obstacle. Il reculera alors progressivement dans sa trajectoire pour garder la longe tendue et, quand le cheval aura sauté, l'accompagnera encore d'une à deux foulées, longe tendue pour ensuite le ramener sur le cercle. Quand on fait sauter un cheval en longe, on court à côté aussi ;)

    Donc, il m'a installé un dispositif avec un couloir de cône avec un saut en son milieu pour m'aider à visualisé le tracé (car avec les distances, il est compliqué de donner un bon tracé au cheval) et pour essayer d'obliger Ana d'y aller. (elle a quand même fait un refus mais en théorie, ça aide). 

    On commence par échauffer la belle. Qui a d'ailleurs été difficile de mettre à l'écoute. Mon moniteur m'a donné plein de conseils ! Toutes ces choses que je devais modifier pour mieux longer et mettre à l'écoute Ana ! 

    Par exemple, je ne suis pas assez sur la croupe de la jument, l'énergie n'est donc pas bonne. Ou alors, je joue avec mes doigts sur la longe pour obligé Ana à me regarder et sortir les hanches. 

    Dix minutes top chronos et je me suis retrouvée avec une jument faisant preuve d'une écoute encore jamais vu ! Ca change bien des 30 minutes pour se mettre en route. Enfin, j'ai pus améliorer plein de petites choses qui ont fait une énorme différence ! 

    (On ne va pas se cacher qu'Ana à tirer une ou deux fois sur la longe… Mais c'était rien comparé à ce que j'ai pus voir !) 

    Seulement, elle a cette facheuse tendance à couper le cercle à un moment précis, et tirer à son opposé. Son propriétaire m'a donc apporté la chambrière… Au début, j'étais perplexe car les seuls fois où j'ai voulu la prendre, c'est parti en live. (par la suite, pendant cette année de travail à pied avec, j'ai fait de l'éthologie pour lui montrer la chambrière et au final, j'ai réussi à la toucher et la faire fouetter à côté sans qu'elle réagisse. j'étais très fière.) Il me remontre comment m'en servir correctement avec cette jument et on repart. 

    Ana à l'écoute, sa cavalière remise à niveau et la séance c'est super bien passé !! 

    Je gardais mon stick derrière mois et le ramenait vers sa croupe d'un mouvement circulaire pour maintenir la cadence si elle se ramollissait. Je pointais le bous vers son ventre et le secouait légèrement quand elle coupait le cercle pour l'obliger à s'écartait et le ramenait derrière moi quand elle agissait correctement. La voix est resté ma manière de demandé première ;)

    Vint le moment du saut où je me devais de lui laisser un cercle de 20 mètres de longe. C'est grand en fin de compte et il est plus dur de diriger le cheval. Mais tout bien, toujours avec les conseils de mon moniteur, je l'amène dans le couloir et la fais sauter petit à petit. Parfait ! Et la jument est même devenue une jument tolérante, incroyable ! Car à un moment donné, j'ai mal calculé la longueur de long et l'ai emmené dans le plot au lieu du couloir qu'il montrait. Ana normale se serait arrêté, m'aurait tiré dessus ou aurais sauté n'importe comment le plot vers moi. Non ! Elle à évité le plot, vers le couloir, à tiré un petit peu pour me dire "hého cocotte, il est là le couloir pour sauter" ahah ! Il m'a d'ailleurs dit de l'arrêter après le saut et de bien la caresser pour cette gentillesse qu'elle à fait preuve. 

    J'ai deux saut alors qu'elle tirait sur le rond (mais quand je dis saut, c'est SAUT ! J'ai glissé sur le sable alors qu'elle m'a tracté un coup puis (alors que mon poids du corps passait sur l'avant) j'ai dut sauter et le fait d'être tiré m'a fait volé ahah ! Oh bah elle est repartie comme elle se devait après et on a continué) Mais je ne peux pas lui en vouloir car elle ne changera jamais la dessus, c'est sa race… C'est un Pur-sang, un sang chaud. Je ne peux pas espérer qu'elle devienne aussi sage que les bouriquets de club ;) (c'est gentil hein) 

    Enfin, on arrête sur une note très positive et je ne cesse de le remercier pour cette séance. Ana la lunatique était dans un bon jour :D 

    Mais du coup, Il m'a félicité pour le travail, l'a félicité elle aussi et m'a dit "samedi, tu la monteras en cours". J'ai dut ravaler ma salive à deux fois mais bon. On ne contredit pas et je vous dirais si j'ai fini à l'hôpital ou non ;D 

     

    En tout cas, on à apprit quelques codes que la jument voulait qu'on respect. Je lui ai accordé ces codes en les mettant en pratique, ce qui lui a convenu, et en contre parti, elle à été tolérante avec moi et mes erreurs (je suis pas une professionnelle… ) 

    J'avais comme l'impression de l'avoir comprit durant cette séance et d'avoir prit un nouveau départ. A voir pour la suite ! 

    « Anasheba jour 4 montée : le saut en arrière. Anasheba : expérience suicide et grande surprise »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Septembre à 20:25

    C'est déjà une séance plus positive que la précédente !

    En fait, je suis super impressionnée par le travail que tu nous décris avec cette jument. C'est peut-être, comme tu dis, pas un niveau professionnel, mais les gens qui dressent les animaux dans une confiance mutuelle pour arriver à se faire écouter juste à la voix... je vois ça comme de la magie !

     Nan, sinon j'espère que ça se passera bien pendant le cour. La présence des autres chevaux peu influencer sur son écoute je suppose ?

    2
    Mercredi 12 Septembre à 20:38

    ^.^ (<-- voilà, j'ai totalement perdu mes mots...) 

    Je fais ce que je peux... Mais comme quoi, j'ai encore bien besoin que quelqu'un me dise derrière ce que je dois modifier, car quand on est sur le tas, c'est souvent plus compliqué. 

    D'ailleurs ce soir, trop contente, j'ai réussi a l'attraper sans friandise. Un exploit. Enfin, je ne cri pas victoire car je dois faire tout un patakesse de "acceptes moi a tes côtés avant sans licol, puis avec licol" pour enfin qu'elle accepte que je lui passe. Je suis obligée de m'acroupir a côté d'elle d'attendre puis de la caresser pour enfin aller chercher le licol et refaire pareil. Enfaite, a chaise fois, je suis obligée de me creuser la tête pour trouver des manière différentes pour l'attraper. Mais pour le moment, cette technique la marche donc bon... Je continue jusqu'à ce que ça ne marchera plus et que je devrais en trouver une autre .. 

    Oh oui oui ! Elle n'écoute rien quand il y en a d'autres .. ou quand il y a trop de monde sur le côté du parbote ou des trucs comme ça.. surtout qu'il y a un groupe maintenant après moi... Ils vont forcément regardés en attendant leur tour. Bon ce qui est bien, c'est que je suis sûre qu'elle n'est pas reprise après et ça, c'est un réel bonheur de devoir s'en occuper avant et après. J'aime pas "l'usine a cavalier" si tu vois ce que je veux dire. 

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :