• Je remonte Anasheba ! jour 2

    Suite à ma chute, je me suis posée la question "pourquoi n'a-t-elle pas été calme ?" car il est vrai qu'au début d'année, quand je la montais tous les samedis, elle ne m'acceptait pas en carrière mais redevenait calme en balade. Pourquoi, d'un seul coup, elle ne me voulait plus en balade non plus ? Et je me suis dis que c'était un manque d'habitude. 

    En effet, depuis que j'ai commencé le travail, on a totalement arrêté de la monter. Je prenais Usesse en cour et m'occupait d'Anasheba à pied en dehors. De ce fait, elle n'a pas été monté pendant au moins six mois voir plus ! Ce n'est donc plus surprenant qu'elle n'accepte plus de cavalier après autant de temps. 

    Je parle pour une jument comme elle, certain chevaux n'ont pas besoin d'être monter souvent pour accepter un cavalier sur son dos. Mais en temps que cheval réformé de courses et traumatisé. C'est tout à fait normal ! 

    De ce fait, je me suis dis "aller Fidaè… Quitte a finir par terre, ton but avant tout est qu'elle s'assagisse aussi bien en main qu'à cheval…" Et puis, toute cette année, j'ai vraiment cherché (sans vraiment m'en rendre compte) à ce qu'elle ait confiance en moi. Alors j'ai remis la selle sur son dos, ait enfiler ma bombe et l'ai emmener en carrière.

    Je l'ai fais, car j'ai sentis que je pouvais.  

    Jour 1. 

    Pour un premier jour, je ne m'attendais en aucun cas qu'elle soit parfaite. Normal. Mais j'ai essayer de tout faire pour ne pas partir en rodéo et l'occuper à autre chose que le fait que je sois sur elle. Pour cela, j'ai mis en place plusieurs dispositifs dans la carrière. 

    Monter à plat peut vite devenir ennuyant pour un cheval, quelques petits parcours leur change les idées et vous pouvez avoir un tout aussi bon travail ! 

    Pour faire simple, j'ai disposer des cônes en slalom, pour un petit travail de direction, un carré de barres pour s'arrêter à l'intérieur et quatre barres au sol afin de l'obliger à adapter un trot correct. Car je rappelle que son trot est une sorte de piaffé mal fait, elle chauffe, lève la tête, sa colonne vertébrale se pince, ça lui fait mal et elle veut me faire tomber. Alors que les barres l'obligent vraiment à faire attention où elle pose les pieds, elle regarde à terre et de ce fait, baisse un quelque peut l'encolure. Petite extension ! 

    en tout cas, ce sont vraiment des installations toutes bêtes qu'on utilise souvent pour apprendre aux jeunes débutant à s'arrêter et faire tourner le poney

    Déroulement de la séance : 

    je commence par la longer afin de l'échauffer et la détendre. Tout se passe bien. Je lui remontre le parcours à côté d'elle, qui consiste à passer les barres, s'arreter dans le carré et passer le slalom au pas ou au trot suivant l'écoute de la jument. 

    Sachez que j'ai fait ça en la longeant ! après le passage des barres au trot, je lui demande de s'arrêter d'un "hoo la. Marcher." Puis dans le carré, "Ohh la. Arrêt." Ecoute pratiquement parfaite ! je pousse l'arrêt d'un "tu ne bouge pas." d'un ton toujours même et d'un signe de doigts vers elle. Sur ce, je lâche la longe (dangereux si le cheval bouge car il pourrait marcher dessus et paniquer) mais je lâche et m'écarte de quelques pas, fait un demi-cercle autour d'elle et revient. Aucun mouvement ! (je félicite à chaque bonne réaction aux ordres et donnent une carotte quand je suis fière d'elle) Je reprends la longe, me remets en position de longe et demande le pas. Je la dirige vers le slalom et de loin la ramène, puis la pousse (non physiquement) avec l'ordre "écarte" elle passe le slalom à mon grand bonheur ! 

    Je fais de même dans l'autre sens puis vint le moment de monter dessus. 

    Evidemment, ce ne fut pas de tout repos. Pour commencer… Elle a essayer de me mettre plus ou moins à terre. Ecoutait difficilement, mais en fin de séance, elle m'a enfin fait le parcours correctement ! Stop. Arrêt direct après la bonne action, je dessangle, descends, récompense et la fait marcher. Fin du travail. J'étais super contente ! car pour une première, elle a été pratiquement génial !! 

    Si ce n'est un petit rodéo, une chauffe rapide. Mais je ne peux pas lui en vouloir. Ca sera une jument qui, je pense, chauffera toujours rapidement au vu de son sang de "Pur sang". Tous les pur sang sont de sang chaud, on peut pas vraiment lui enlever. Elle ne sera jamais une jument parfaite de cour, surtout à son âge. Mais les progrès son possible ! La preuve ! 

    Sachez également que je monte avec une sacoche de carotte que je vide rapidement tout le long de la séance face à de bonnes réactions. Je lui en donne bien plus que quand je suis à pied pour essayer de rendre le moment "agréable". Ou du moins lui montrer autre chose que la panique du cavalier sur son dos. Non ! "il me donne des carottes quand même !". Je joue la facilité, car la friandise rend le cheval facilement à l'écoute. Au fil du temps, je la ferais de plus en plus rare jusqu'à pouvoir la monter toute une séance sans et avec toujours une bonne écoute. 

    Enfin, tout c'est plutôt bien passé ! 

    Les jours suivant, je reprends le travail à pied et travail le départ au trot, qui doit se faire dans le calme. Quand cela est bien fait, il est temps pour moi de la remonter. 

    Je ne laisse pas beaucoup de temps s'écouler, pour qu'elle ne perde pas le travail monter que j'avais réaliser avec elle. Disons pas plus d'une semaine d'écart. (normalement, mais j'ai été malheureusement contrainte de partir dans le sud entre temps. Les chevaux ont une bonne mémoire, elle n'a pas trop perdu car je l'ai monté ce dimanche 19 aout et ce fut la perfection !) 

    Explication dans un prochain article 

     

    Qu'en pensez-vous ? C'est juste un petit résumé pour me remettre à jour et pouvoir vous décrire mon deuxième jour de monte ! 

    Est ce que des photos d'Ana au travail vous plairais ? 

    « l'extension d'encolure Anasheba montée, jour 3. Arrêt et extension d'encolure »

  • Commentaires

    1
    Mardi 21 Août à 11:03

    Super, c'est encourageant ! Tu as l'air de faire du beau travail avec elle !

    En tout cas, comme quoi : sur le long terme, la carotte vaut mieux que le bâton. Et c'est fichtrement plus agréable pour le cheval comme le cavalier !

    2
    Mardi 21 Août à 12:10

    J'espère ! Oui, ça avance plutôt bien je trouve ! Surtout la dernière fois que je l'ai monté, elle était parfaite. 

    Et justement, mercredi soir, je vais la monter à cru (oui, je sais, c'est suicidaire) sans la faire marcher, c'est pour que je puisse bouger sur elle et qu'elle s'habitue a avoir un cavalier qui ne se fait pas tout le temps tout petit sur son dos... Car il est vrai que quand je la monte, je ne fais que contracter mes mollets pour la faire avancer et la monte rennes longes enfin, pour dire que je la monte le plus "discrètement" possible. Alors que la, je vais me mettre coucher, mes retourner, mettre les pieds sur la croupe. Enfin, tu crois que c'est une bonne idée ?

    Depuis le début, j'ai beaucoup agit par ressenti... 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :